Saint-Brieuc : Amende et dommages et intérêts pour avoir abattu un chat au fusil

TRIBUNAL Le tireur a affirmé n’avoir fait que suivre les recommandations d’un vétérinaire

20 Minutes avec agence
— 
Le mis en cause a affirmé que le chat état malade et devait être euthanasié. Photo d'illustration.
Le mis en cause a affirmé que le chat état malade et devait être euthanasié. Photo d'illustration. — SEBASTIEN SALOM GOMIS/SIPA

Le tribunal de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) a condamné ce mercredi un homme de 73 ans à payer une amende et à s’acquitter de dommages et intérêts. L’homme a été reconnu coupable d’avoir abattu un chat à la carabine en avril 2021 près de son domicile sur l’île de Bréhat (Côtes-d’Armor). Il avait été vu par un voisin, raconte Ouest-France. Son procès s’était déroulé en mai dernier.

Le chat piégé puis abattu

Le mis en cause avait affirmé n’avoir fait que mettre en pratique les conseils d’un vétérinaire et que le chat, malade, devait être euthanasié. Le félin avait tout d’abord été capturé dans un piège. L’avocat du septuagénaire avait demandé sa relaxe. Le procureur avait quant à lui requis une peine de prison avec sursis.

La justice a finalement condamné le tireur à 1.000 euros d’amende, dont 500 avec sursis, et a 200 euros de contravention. Le Breton devra par ailleurs verser 100 euros à chacune des deux associations de défense des animaux s’étant portées partie civile.