Nîmes : Deux ans de prison ferme pour la « mule » qui transportait 89 sachets de cocaïne dans son estomac

TRAFIC DE DROGUE Interpellé à la gare de Nîmes (Gard), le jeune homme a expulsé de son corps l’équivalent de 827 grammes de cocaïne

Jérôme Diesnis
— 
Des sachets de cocaïne. Illustration.
Des sachets de cocaïne. Illustration. — M. Mejia / AP / Sipa

Un jeune guyanais âgé de 18 ans a été condamné à trois ans de prison par le tribunal correctionnel de Nîmes, dont une année avec sursis. Il comparaissait pour détention, transport, et contrebande de stupéfiant.

Il avait été interpellé lundi à la gare de Nîmes par les douaniers. Alors qu’il a déclaré aux agents venir passer un mois de vacances chez son cousin, il ne possédait pas de valise. Il ne portait qu’un sac, dans lequel les enquêteurs ont retrouvé un téléphone éteint, un médicament pour retarder le transit intestinal et un billet d’avion.

Le scanner révèle la présence des sachets de drogue dans l’estomac

A l’hôpital, le scanner a révélé la présence de nombreux sachets de drogue dans l’estomac. Il a finalement expulsé 89 sachets contenant, au total, 827 grammes de cocaïne. Le tout pour une valeur de plus de 36.000 euros. Peu loquace au tribunal, il a par ailleurs écopé d’une amende douanière de 33.000 euros.