Nîmes : Un viticulteur aux assises, accusé d’avoir tué un voleur de piquets avant de brûler son corps

PROCES L’agriculteur est soupçonné d’avoir tué un homme d’un coup de fusil, avant d'avoir déplacé sa voiture et son corps, et d’y avoir mis le feu

Jérôme Diesnis
— 
La cour d'assises du Gard, à Nîmes.
La cour d'assises du Gard, à Nîmes. — Jérôme Diesnis / Agence Maxele Presse

Un viticulteur, âgé de 66 ans, aujourd’hui retraité, comparaît à partir de ce lundi devant la cour d'assises du Gard pour le meurtre d’un homme de 21 ans à Bezouce, une commune du Gard, située à une vingtaine de kilomètres de Nîmes.

Il est soupçonné de lui avoir tiré dessus, le 13 mars 2014, alors qu’il le soupçonnait de voler des piquets de vigne. Un fléau qui touchait de nombreuses exploitations, à cette époque, compte tenu du prix à la revente de l’acier.

La scène de crime maquillée

Après avoir commis ce geste, il aurait alors tenté de maquiller ce meurtre en brûlant la voiture de la victime, avec le corps à l’intérieur, sur les berges du Gardon, dans la commune de Fournès, dans le Gard.

Incarcéré pendant deux ans, il avait été libéré et placé sous contrôle judiciaire en 2016. Il comparait libre devant les jurés, tout comme son épouse.