Affaire de la BAC Nord : Le parquet renonce à son appel pour sept des douze policiers qui devaient être rejugés en septembre

ENQUETE En première instance, le tribunal avait prononcé des relaxes partielles ou totales pour douze des dix-huit policiers de la BAC Nord, jugés pour trafic de drogue et vol. Des relaxes pour lesquelles le ministère public avait fait appel

A.V.
— 
Une voiture de police sort du commissariat de la division Nord de la DDSP de Marseille
Une voiture de police sort du commissariat de la division Nord de la DDSP de Marseille — BORIS HORVAT / AFP

Leur procès en appel était prévu pour septembre, il n’aura pas lieu. La cour d'appel d’Aix-en-Provence a renoncé à poursuivre sept des douze policiers de la BAC Nord, jugés en avril 2021, et pour lesquels le ministère public avait fait appel des décisions de justice prononçant des relaxes partielles ou totales, rapporte BFM Marseille.

Dans l’affaire de la BAC Nord, portée à l’écran par Cédric Jimenez, 18 policiers de la brigade anticriminalité affectés au secteur nord de Marseille, avaient été interpellés en octobre 2012 et mis en examen pour des vols de drogues et d’argent. En première instance, onze d’entre eux ont été condamnés et sept relaxés. L’appel interjeté portait en partie sur ces sept relaxes qui deviennent ainsi définitives. Cinq autres prévenus, partiellement condamnés en avril 2021, devraient toutefois bien être de retour à la barre en septembre.