Marseille : L'ancien adjoint accusé d'emploi fictif demande un complément d'information au Parquet national financier

PNF Daniel Sperling, ancien adjoint de Jean-Claude Gaudin, est soupçonné d'avoir occupé un emploi fictif au sein des hôpitaux de Marseille pour un préjudice évalué à un million d'euros par le parquet national financier, il doit être jugé à partir de lundi, mais l'audience devrait être reportée

Alexandre Vella
— 
Daniel Sperling est soupçonné d'avoir occupé un emploi fictif.
Daniel Sperling est soupçonné d'avoir occupé un emploi fictif. — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Daniel Sperling, ancien adjoint de Jean-Claude Gaudin, élu entre 2001 et 2020, délégué au numérique, a-t-il réellement fourni le travail pour lequel il était embauché entre 2007 et 2017 par les hôpitaux de Marseille (AP-HM) ?

Si le mis en cause l’assure, la justice en doute et l'a mis en examen pour détournement de fonds public, avec un préjudice estimé d’un million d’euros par les enquêteurs du Parquet national financier dans le cadre de cet emploi fictif présumé.  L’affaire, révélée par Marsactu en 2016, arrive au tribunal de Paris ce lundi, avec toutes les chances d’être renvoyée, a appris 20 Minutes de bonne source.

750.000 euros d’avoirs saisis

Contacté, l’avocat de l’ancien élu LR, Jean Boudot, a indiqué avoir fait une demande complémentaire d’information, jugeant l’enquête incomplète et espère au terme de la procédure obtenir un non-lieu, convaincu de l’innocence de son client.

En attendant, la justice avait procédé à la saisie préventive de 750.000 euros sur des biens et avoirs de Daniel Sperling. L’audience, qui concerne également trois anciens directeurs, ainsi qu’un ancien adjoint de l’AP-HM, est prévue pour s’étaler sur cinq après-midi, jusqu’au 6 juillet, si celle-ci a finalement lieu.