Nantes : Il écope de quatre mois de prison ferme pour avoir braqué trois gendarmes avec un airsoft

MENACES Une plainte avait déposé contre lui par un de ses collègues pour menaces de mort

D.P.
— 
Un véhicule de la gendarmerie. (illustration)
Un véhicule de la gendarmerie. (illustration) — V. Wartner

Un Nantais de 32 ans a écopé de quatre mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Nantes, lundi, pour avoir accueilli à son domicile, trois jours plus tôt, trois gendarmes qui venaient l’interpeller, avec un airsoft, selon Ouest-France. L’homme a été jugé en urgence.

Jeudi dernier, cet individu, qui a un souci avec l’alcool, s’était emporté violemment sur son lieu de travail, une entreprise de transport de l’agglomération nantaise. Il s’en est notamment pris à un ami qu’il avait fait entrer dans la boîte car ce dernier venait d’obtenir un CDI, mais pas lui. Il s’est mis en colère et a menacé de mort son ami. Lequel a déposé plainte.

Le lendemain, trois gendarmes étaient venus l’interpeller. Ils avaient été accueillis par l’homme, qui était nu et qui brandissait un pistolet airsoft. Un militaire avait dû utiliser son taser pour immobiliser l’individu.