Caen : Alcoolisé et fusil à la main, il frappe aux portes de son immeuble et menace ses voisins de mort

IVRESSE Le prévenu avait déjà été condamné pour menace avec arme

20 Minutes avec agence
— 
Le trentenaire a été condamné à cinq mois de prison avec sursis (Illustration).
Le trentenaire a été condamné à cinq mois de prison avec sursis (Illustration). — sluehr3g / PIXABAY

Un habitant de Caen ( Calvados) de 33 ans a été condamné par la justice, ce mardi, pour avoir dégradé les parties communes de son immeuble et pour avoir menacé de mort ses voisins, rapporte Liberté Le Bonhomme Libre.

Les faits se sont produits dans la soirée du 20 février dernier. L’homme avait été aperçu, fusil à la main, hurlant dans les escaliers. En état d’ébriété avec 1,70 g d’ alcool par litre de sang, il a notamment frappé aux portes de plusieurs locataires en proférant des menaces de mort à leur encontre.

Il nie les faits

À l’audience, le trentenaire a nié les faits qui lui étaient reprochés. Il a cependant admis posséder un fusil mais a assuré ne pas y avoir touché ce soir-là malgré les témoignages de plusieurs habitants.

Le mis en cause, déjà condamné pour menace avec arme, a écopé de cinq mois de prison avec sursis et de 24 mois de probation avec exécution provisoire. Il devra également se soigner et ne pourra plus détenir d’arme durant trois ans. Enfin, il devra s’acquitter de plus de 500 euros correspondants aux dégradations et à une amende. « J’avais pourtant mis un mot d’excuse à mes voisins », a-t-il déclaré au prononcé du délibéré.