Covid-19 en Seine-et-Marne : Sursis pour l’ex-directrice d’Ehpad au faux pass sanitaire

TRIBUNAL CORRECTIONNEL L’infirmière qui avait découvert le faux avait été renvoyée

20 Minutes avec agence
— 
La directrice de l'Ehpad de La Chapelle-la-Reine (Seine-et-Marne) avait été licenciée pour avoir utilisé un faux pass sanitaire.
La directrice de l'Ehpad de La Chapelle-la-Reine (Seine-et-Marne) avait été licenciée pour avoir utilisé un faux pass sanitaire. — M. Allili / Sipa

L’ancienne directrice de l’Ehpad Saint-Joseph de La Chapelle-la-Reine (Seine-et-Marne) comparaissait ce lundi devant le tribunal correctionnel de Fontainebleau (Seine-et-Marne). Elle a été condamnée à 12 mois de prison avec sursis et à 800 euros d’amende pour faux et usage de faux, rapporte Le Parisien. Fin 2021, elle avait détenu un faux passe sanitaire alors qu’elle avait l’obligation de se faire vacciner par sa profession.

Une infirmière licenciée

Elle avait pu obtenir ce faux pass sanitaire grâce à son mari, qui a quant à lui été condamné à six mois de prison avec sursis. En octobre 2021, une infirmière de l’établissement avait remarqué l’anomalie et avait été licenciée. La directrice a finalement été renvoyée pour faute lourde par le conseil d’administration.

À la barre, la prévenue a exprimé ses craintes par rapport au vaccin. L’avocate du couple a indiqué qu’aucun cas de Covid-19 ne s’était déclaré dans l’établissement. L’ex-directrice a également l’interdiction d’exercer dans le domaine médico-social pendant deux ans. Le conseil des prud’hommes doit désormais statuer sur le licenciement de l’infirmière.