Saint-Brieuc. Deux prisonniers condamnés pour avoir frappé leur codétenu pendant trois jours

CELLULE Les deux prévenus ont écopé de 18 mois de prison ferme

20 Minutes avec agence
Le calvaire de la victime a duré trois jours (illustration).
Le calvaire de la victime a duré trois jours (illustration). — KONRAD K./SIPA

Deux hommes de 23 et 35 ans comparaissaient vendredi dernier devant le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc ( Côtes-d’Armor). Tous les deux détenus à la maison d’arrêt de Saint-Brieuc, ils devaient s’expliquer sur les violences qu’ils ont fait subir à leur codétenu, un homme de 26 ans, incarcéré le 9 mars dernier.

Les prévenus étaient déjà bien connus de la justice, avec respectivement 28 et 17 condamnations inscrites à leurs casiers judiciaires, rapporte Le Penthièvre. Rapidement, le nouveau détenu a demandé à changer de cellule après avoir passé trois jours de violences.

Reconnus coupables

Pendant trois jours, le jeune homme a vécu des parties de cartes avec coups de poing pour le perdant, une tentative d’étranglement nocturne ou encore un journal enflammé pour tenter de brûler ses vêtements… « Le troisième jour, ils m’ont plaqué au sol et ont tenté de me faire boire du détergeant, je me suis débattu, ils n’ont pas réussi », a raconté la victime, qui a reçu 10 jours d’ITT.

Les deux prévenus ont été condamnés à 18 mois de prison ferme avec maintien en détention.