La date du procès du drame de Millas est fixée

DRAME FERROVIAIRE En 2017, six collégiens avaient perdu la vie dans cet accident entre un car et un TER, dix-sept autres avaient été blessés

Jérôme Diesnis
— 
Sous la violence du choc, l'autocar percuté par un TER s'était brisé en deux.
Sous la violence du choc, l'autocar percuté par un TER s'était brisé en deux. — R. Townsend/EFE/SIPA

Quatre ans et demi après le drame de Millas, la date du procès de cet accident dans lequel six collégiens avaient perdu la vie, est fixée. Il aura lieu au tribunal correctionnel de Marseille, à partir du 19 septembre, et devrait durer trois semaines. 130 parties civiles seront représentées, dont la SNCF.

Le 14 décembre 2017, un bus avec à son bord de nombreux collégiens avait été percuté par un TER au passage à niveau de Millas, une commune des Pyrénées-Orientales située à une vingtaine de kilomètres de Perpignan. Six d’entre eux avaient perdu la vie et dix-sept autres avaient été blessés.

Le procès à Marseille, retransmis en direct à Perpignan

La conductrice du car est poursuivie pour homicides involontaires. Depuis le début de l’instruction, elle prétend que les barrières n’étaient pas baissées lorsqu’elle s’est engagée sur le passage à niveau. Pourtant, selon un rapport du Bureau d’enquêtes sur les accidents de transport terrestre rendu en mai 2019, « la cause directe de cet accident est le non-arrêt de l’autocar au passage à niveau malgré les feux rouges clignotants et la barrière qui l’imposaient ».

Les proches des victimes seront accompagnés par des psychologues à Marseille et à Perpignan. Le procès sera retransmis en direct dans une salle de Perpignan, comme le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti s’y était engagé.