Clermont-Ferrand : importante saisie d’héroïne, un Albanais de 37 ans condamné à six ans de prison ferme

TRAFIC DE DROGUE Les saisies d’héroïne s’enchaînent à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). Un trafiquant de 37 ans a été condamné hier à six ans de prison ferme, dans le cadre d’une comparution immédiate

20 Minutes avec agences
Une seringue d'héroïne. (Illustration).
Une seringue d'héroïne. (Illustration). — B-A / Pixabay

L’odeur de poudre semble tenace. En février, le groupe stups de la sûreté départementale avait mis la main sur 12 kg d’héroïne à proximité de Clermont-Ferrand.  Une saisie record dans le Puy-de-Dôme.
Jeudi dernier, des perquisitions, toujours à Clermont-Ferrand, à l’initiative de la police, ont permis de découvrir, cette fois, « 1,9 kg d’héroïne, presque autant de produits de coupe, une presse hydraulique destinée à confectionner les pains de "blanche", des téléphones portables, des faux papiers… », liste La Montagne.

Porteur de faux papiers d’identité italien


Suite à cette dernière saisie, un Albanais de 37 ans a été condamné mardi à six ans de prison ferme par le tribunal correctionnel, dans le cadre d’une comparution immédiate. Il a été considéré par la justice comme l’un des rouages essentiels de ce nouveau trafic de drogue. Un mis en cause qui avait déjà été condamné par le tribunal correctionnel clermontois, pour… trafic de stupéfiants.


« Expulsé vers l’Albanie à sa sortie de détention, en mars 2019, il n’avait pas mis bien longtemps à retrouver le chemin de l’hexagone, malgré une interdiction définitive du territoire français », relate le quotidien régional.

Il détenait des faux papiers italiens


Il a été interpellé jeudi dernier « sur le parking de sa résidence, alors qu’il s’apprêtait à effectuer une livraison ». Sa peine a été assortie, hier, d’une nouvelle interdiction définitive du territoire.


Lors de son interpellation, la semaine dernière, il était porteur de faux papiers d’identité italiens. Un autre ressortissant albanais, soupçonné d’être impliqué lui aussi dans ce trafic, n’a pu être interpellé. Il aurait quitté la France pour l’Albanie.