Rouen : Un jeune automobiliste condamné pour avoir tué un cycliste et pris la fuite

ACCIDENT Un jeune chauffard a été condamné hier à Rouen (Seine-Maritime) pour avoir mortellement percuté un cycliste âgé de 24 ans, en février

20 Minutes avec agences
— 
Illustration d'une voiture de police nationale.
Illustration d'une voiture de police nationale. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

La victime, un jeune homme de 24 ans, avait été retrouvée 97 mètres plus loin, le corps disloqué, encastré dans un arbre. L’une de ses jambes avait été arrachée, rapporte Paris Normandie. Le cycliste avait été percuté par l’arrière. Le choc avait été d’une violence extrême.


Hier, le tribunal correctionnel de Rouen (Seine-Maritime) a condamné le chauffard du même âge. Au volant de son Audi 3, en pleine nuit, en février, entre Petit-Couronne et Le Grand-Quevilly, il roulait à plus de 100 km/h sur une route limitée à 50, affirmeront des témoins. Il venait de griller un feu rouge. Le vélo ? Il affirme ne pas l’avoir vu.

« Quand j’ai vu le corps, j’ai paniqué, je suis rentré chez mes parents »

Pourquoi être parti, après le drame ? « Je suis sorti du véhicule. Quand j’ai vu le corps, j’ai paniqué, je suis rentré chez mes parents », expliquera-t-il à la barre du tribunal, relate le quotidien régional. Ce sont des témoins qui prodigueront les premiers soins. En vain.


Quelques minutes avant le drame, l’Audi A3 avait été repérée par une patrouille de police. Elle la suivra, avant d’abandonner, relevant toutefois la plaque d’immatriculation, expliquait Actu.fr au moment de l’interpellation du prévenu.

Le jeune homme a été condamné à trois ans de prison dont deux avec sursis pour homicide involontaire et délit de fuite. La victime était « un travailleur invisible », soulignera à l’audience l’avocat des parties civiles. Un jeune Algérien, sans-papiers, arrivé en France en 2017 et qui gagnait sa vie grâce à des livraisons à vélo.