Quimper : Un père jugé aux assises pour le meurtre de son fils de 3 ans

INFANTICIDE L’accusé n’aurait pas supporté la séparation avec son ex-femme

20 Minutes avec agence
Le fronton d'un palais de justice (illustration).
Le fronton d'un palais de justice (illustration). — SICCOLI PATRICK/SIPA

Le procès d’un père accusé d'avoir tué son fils de trois ans, le 24 juin 2019, a commencé, se tient actuellement aux assises de Quimper (Finistère). Décrit comme un « bon père de famille », l’homme est accusé d’avoir asséné plusieurs coups de couteau à la gorge de son enfant, rapporte Ouest-France.

Après avoir commis l’irréparable, l’homme a tenté de suicider. Il a aussi envoyé une lettre à son ex-femme dans laquelle il a écrit : « C’est de ta faute. »

« Une punition infligée à son ex-femme »

L’homme n’aurait pas supporté leur séparation. Son ex-femme a porté plainte plusieurs fois pour harcèlement après leur rupture. Le soir de la mort de son enfant, l’homme a tenté de la joindre plusieurs fois.

Après son incarcération, il lui a confirmé que si elle avait répondu à ses appels, leur fils serait toujours en vie. Un expert a indiqué que la mort de leur enfant était « une punition infligée à son ex-femme ».