Bobigny : Une entreprise condamnée à 200.000 euros d’amende après la mort d’un stagiaire de 21 ans

ACCIDENT DU TRAVAIL Le jeune homme avait chuté d'un toit alors qu'il se trouvait seul, sans surveillance

20 Minutes avec agence
L'ouvrier travaillait sur un chantier du Havre. (illustration)
L'ouvrier travaillait sur un chantier du Havre. (illustration) — Pixabay / dimitrisvetsikas1969

Une entreprise de BTP a été lourdement condamnée par le tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis) pour « homicide involontaire », rapporte Le Parisien vendredi. La Société urbaine de travaux devra ainsi payer une amende de 200.000 euros après le décès accidentel d’un stagiaire de 21 ans sur un chantier.

Le 28 mais 2020, le jeune homme avait chuté de cinq mètres depuis un toit. Il était mort quelques jours plus tard, des suites de ses blessures. L’enquête a démontré que l’ingénieur était seul au moment de l’accident, alors qu’il n’était en stage que depuis quatre jours.

La directrice de travaux elle aussi condamnée

Un rapport de l’inspection du travail a par ailleurs conclu à « un défaut de protection contre le risque de chute de hauteur », indiquent nos confrères. La directrice de travaux, absente au moment des faits, a elle aussi été condamnée à deux ans de prison avec sursis et à 10.000 euros d’amende.

Une nouvelle audience portant sur les intérêts civils pour faute inexcusable doit se tenir le 10 octobre devant le tribunal de Nanterre (Hauts-de-Seine). Il sera alors question des sommes à verser à la famille de la victime.