Hérault : Un homme jugé à Montpellier pour le meurtre de sa compagne et de leur bébé

PROCES Il est accusé d'avoir tué sa compagne et leur bébé de 20 mois et d'avoir projeté d'assassiner ses deux fils aînés

N.B. avec AFP
— 
Le palais de justice de Montpellier, qui abrite les assises de l'Hérault.
Le palais de justice de Montpellier, qui abrite les assises de l'Hérault. — N. Bonzom / Maxele Presse

Le procès d’un homme de 39 ans, accusé d’avoir tué sa compagne et leur bébé de 20 mois, en juillet 2019, et d’avoir projeté d’assassiner ses deux fils aînés et de se suicider, s’est ouvert ce lundi matin devant la cour d'assises de l'Hérault.

Il est accusé d’avoir envisagé d’assassiner toute sa famille, en réaction à une décision de placement du nourrisson. Renonçant à achever son projet et au suicide, l’accusé avait laissé la vie sauve à ses fils de 7 et 11 ans, après avoir avoué son crime à sa mère. Celle-ci avait ensuite prévenu les gendarmes qui ont retrouvé les corps sans vie de la mère et du bébé dans la maison de famille, aux Rives, sur le plateau du Larzac.

Le couple n’acceptait pas la décision du placement du nourrisson, a-t-il indiqué

La famille vivait « en quasi autarcie », les enfants n’étaient pas scolarisés selon le choix de leur mère, d'après les enquêteurs. Quelques semaines avant le drame, le bébé avait été hospitalisé pour une inflammation. Le personnel médical avait constaté une malnutrition et les services sociaux avaient été saisis.

Lors de sa garde à vue, l’accusé avait assuré que la solution du suicide collectif avait été décidée d’un commun accord avec sa femme, car le couple n’acceptait pas la décision de placement. Les deux fils de l’accusé, ainsi que la famille de la compagne se sont portés partie civile. Les débats se dérouleront durant trois jours devant les assises.