Agression d’Yvan Colonna : Le parquet antiterroriste ouvre une enquête pour tentative d’assassinat

ENQUETE Yvan Colonna a été agressé mercredi par un codétenu condamné pour terrorisme

M.F avec AFP
— 
Yvan Colonna, condamné définitivement en juillet 2012 pour l'assassinat du préfet Claude Erignac, a été transféré à la centrale d'Arles (Bouches-du-Rhône), a-t-on appris vendredi auprès de l'un de ses avocats..
Yvan Colonna, condamné définitivement en juillet 2012 pour l'assassinat du préfet Claude Erignac, a été transféré à la centrale d'Arles (Bouches-du-Rhône), a-t-on appris vendredi auprès de l'un de ses avocats.. — afp.com

Le Parquet national antiterroriste s’est saisi ce jeudi de l’enquête sur l’agression dont a été victime Yvan Colonna à la maison centrale d’Arles mercredi. Le détenu soupçonné d’être l’auteur de cette violente agression a été condamné en 2020 à neuf ans de prison pour association de malfaiteurs en vue de préparer des actes de terrorismes.

« Les circonstances des faits et les premiers éléments d’enquête qui semblent, en l’état, exclure un différend d’ordre personnel, motivent cette saisine », indique le Parquet national antiterroriste dans un communiqué. Une enquête pour tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste a donc été ouverte et la garde-à-vue de l’agresseur supposé « se poursuit sur ce chef », indique le communiqué.

Le militant indépendantiste corse Yvan Colonna, condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour l’assassinat du préfet Claude Erignac en 1998, se trouvait toujours entre la vie et la mort mercredi après avoir été victime « d’une strangulation à mains nues, puis d’un étouffement ».