Béziers : Condamné pour avoir volé et revendu des cartes géographiques anciennes

TRAFIC Le principal accusé a écopé de cinq ans de prison

N.B. avec AFP
Une carte ancienne (illustration)
Une carte ancienne (illustration) — FRILET/SIPA

Deux Polonais, un Hongrois et un antiquaire allemand ont été condamnés vendredi à des peines allant de 15 mois à cinq ans de prison par le tribunal correctionnel de Béziers (Hérault), dans le cadre du démantèlement d’un vaste trafic de cartes géographiques anciennes, qui avaient été volées dans des bibliothèques.

Le principal accusé, un Polonais de 58 ans, déjà condamné pour des faits similaires, rentrait dans des bibliothèques et découpait au cutter des cartes de grande valeur dans des ouvrages anciens : 82 cartes des XVe et XVIe siècles ont été dérobées. Pour ces 52 vols commis dans plusieurs villes de France, il a été condamné à cinq ans de prison.

Jusqu’à 150.000 euros la carte

Son complice, un Polonais de 52 ans qui blanchissait l’argent en achetant des voitures qu’il revendait ensuite en Espagne, a écopé de trois ans de prison. Un second complice, un Hongrois de 56 ans, qui fournissait des cartes téléphoniques mais sans prendre part aux vols, a été condamné à 15 mois de prison. Trois ans avec sursis ont enfin été prononcés à l’encontre d’un antiquaire allemand de 38 ans qui était poursuivi pour recel. Sa famille tient un commerce de cartes et livres anciens à Berlin.

Certaines cartes géographiques anciennes en très bon état peuvent se vendre jusqu’à 150.000 euros, a-t-il expliqué à l’audience. L’ensemble des condamnés devront en outre rembourser solidairement 50.000 euros à la bibliothèque de Clermont-Ferrand, les autres n’ayant pas constitué de dossier de demande d’indemnisation.