La Cour de justice de la République juge irrecevables les 253 plaintes contre Eric Dupond-Moretti

DECISION Ces 253 plaintes avaient été rédigées en des termes identiques à partir d’un formulaire mis en ligne par l’avocat Fabrice Di Vizio, figure du mouvement anti-pass

Manon Aublanc
— 
Le garde des Sceaux, Eric Dupont-Moretti.
Le garde des Sceaux, Eric Dupont-Moretti. — NICOLAS MESSYASZ

Les 253 plaintes sérielles déposées contre le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti pour injures publiques envers particuliers ont été jugées irrecevables par  la Cour de justice de la République (CJR), a annoncé le procureur général près la Cour de cassation dans un communiqué, ce vendredi.

Ces 253 plaintes avaient été rédigées en des termes identiques à partir d’un formulaire mis en ligne par l’avocat Fabrice Di Vizio, figure du mouvement anti-pass sanitaire, connu pour ses recours et actions collectives massives.

« Une faille dans notre système »

Lundi, le procureur général près la Cour de cassation avait déjà annoncé avoir classé sans suite 19.685 plaintes « types » rédigées également à partir d’un formulaire payant de Me Di Vizio et déposées contre plusieurs membres du gouvernement, dénonçant notamment le pass sanitaire et la promotion de la vaccination contre le Covid-19. Les plaintes pour injure publique avaient été déposées après des propos tenus par le garde des Sceaux en novembre sur le forum radio J.

« Ceux qui refusent les vaccins, ces "jusqu’au boutistes", en réalité sont une faille dans notre système », avait-il dit, ajoutant : « On me parle de liberté en nous expliquant que ces dispositions, notamment le pass sanitaire, sont liberticides, comme si la liberté permettait aux gens de contaminer les autres et donc de tuer. » La commission des requêtes de la CJR a considéré que les personnes ayant porté plainte ne faisaient pas partie d’un groupe suffisamment restreint pour que chaque membre puisse se sentir atteint et demander réparation du préjudice.