Dordogne : Un homme de 83 ans condamné pour 300 lotos non déclarés en trois ans

INSOLITE Il a finalement écopé de six mois de prison avec sursis devant le tribunal de Bergerac

C.C.
— 
Des cartons de loto. Illustration.
Des cartons de loto. Illustration. — Gerard Julien - AFP

308 ! Voilà le nombre de lotos, non déclarés, organisés par un retraité de 83 ans en l’espace de seulement trois ans, dans une petite salle des fêtes de Saint-Antoine-de-Breuilh, en  Dordogne. Un chiffre important qui lui a valu d’être jugé, mardi, par le tribunal de Bergerac pour avoir omis de déclarer au fisc une grande partie des recettes de ces rendez-vous. Il réunissait les participants une, voire plusieurs fois par semaine l’été, explique  France Bleu.

Lors de ces lotos, il faisait notamment gagner des bons d’achat d’un supermarché du coin. À la barre, il a simplement affirmé ne pas avoir conscience de sa faute. Selon les enquêteurs, le retraité aurait fait jusqu’à 700.000 € de chiffre d’affaires sur ces trois ans, soit 276.000 € de manque à gagner pour le fisc. Qu’en a-t-il fait ? Difficile à dire, puisque les douaniers n’ont pas vraiment poussé leurs investigations. Ils estiment, au final, le bénéfice individuel à 60.000 €.

Faute de preuves et face à un papi touchant une retraite de 800 €, le tribunal a décidé de requalifier les faits en travail dissimulé. Il a été condamné à six mois de prison avec sursis et 10.000 € d’amende à payer, dont la moitié avec sursis.