Lyon : La mère d’une adolescente fauchée par un bus attaque la ville et Keolis

HOMICIDE INVOLONTAIRE Trois ans après l’accident qui a coûté la vie à sa fille, fauchée par un bus en plein centre de Lyon, sa mère porte plainte contre le maire de l’époque, Gérard Collomb, et contre Keolis pour « homicide involontaire »

J. Le.
— 
Un malheureux concours de circonstances, et un passage particulièrement dangereux, ont conduit au drame. (illustration
Un malheureux concours de circonstances, et un passage particulièrement dangereux, ont conduit au drame. (illustration — CYRIL VILLEMAIN/20 MINUTES

Il y a tout juste trois ans, le 16 janvier 2019, une adolescente a été fauchée par un bus alors qu’elle traversait la rue de la République, près de l’Hôtel de Ville de Lyon. La jeune fille portait des écouteurs et regardait son smartphone en traversant. Le chauffeur, ébloui par le soleil, ne l’a pas vue. Johanna avait 15 ans.

Sa mère porte plainte aujourd’hui contre les autorités de la ville en place lors de l’accident : Gérard Collomb, alors maire de Lyon, et la société  Keolis, qui employait le chauffeur, pour homicide involontaire.

Des manquements à la sécurité pointés

Une mise en situation en août dernier a permis de reconstituer le drame, mais en l’absence du chauffeur et de la mère de Johanna. Celle-ci ne décolère pas contre ce qu’elle qualifie de manque d’humanité de la justice après l’accident qui a coûté la vie à sa fille.

Sa plainte, inédite, vise le maire de Lyon qui aurait permis « la circulation de bus articulés de près de 20 tonnes dans une aire piétonne dépourvue de système de sécurité », a expliqué Me Sannier, l’avocat de la plaignante, au Progrès. Elle vise également Keolis à qui elle reproche les manquements qui ont conduit à l’erreur fatale du chauffeur. Celui-ci, très choqué, n’avait pas été sanctionné.