Marseille : Un important trafiquant de drogues présumé extradé de Dubaï vers la France

ENQUÊTE Arrêté à Dubaï en février, Hakim Berrebouh, soupçonné d’être à la tête d’un réseau de trafic de stupéfiants à Marseille, a été extradé en France en vue d’une mise en examen

20 Minutes avec AFP
— 
Le tribunal de Marseille
Le tribunal de Marseille — Alexandre Vella / 20 Minutes

Il avait été arrêté à Dubaï en février dernier. Soupçonné de piloter un important  trafic de drogue​ à Marseille, Hakim Berrebouh a été extradé en France mardi, a-t-on appris mercredi auprès du parquet de Marseille, confirmant une information de La Provence. Le quadragénaire a été présenté à un juge en vue d’une mise en examen.

Lors de son arrestation, Hakim Berrebouh faisait l’objet d’un « mandat d’arrêt international délivré par un magistrat instructeur de la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Marseille », spécialisée dans la lutte contre la grande criminalité, dans le cadre d’une commission rogatoire ouverte depuis début 2020 pour « trafic international de stupéfiants ».

Guerre de clans

En avril 2014, son frère, Mehdi Berrebouh, avait été tué à 27 ans à la kalachnikov en plein jour sur l’autoroute A7 à Marseille alors qu’il venait de sortir de prison. Selon les enquêteurs, ce meurtre était un des nombreux épisodes sanglants de la haine que se vouent deux « clans » familiaux, les Berrebouh-Tir d’un côté, les Remadnia de l’autre, portant sur la suprématie du trafic de drogue, principalement du cannabis, dans une partie des quartiers Nord.

En mars, un autre baron présumé de la drogue en France, le Franco-Algérien Moufide Bouchibi, avait été arrêté à Dubaï avant d’être transféré en France.