Accident de Tesla à Paris : le conducteur mis en examen pour homicide involontaire

ENQUETE Samedi soir, un accident impliquant un taxi électrique avait fait un mort et dix-neuf blessés

20 Minutes avec AFP
L'intérieur d'une Tesla Model 3 (archives).
L'intérieur d'une Tesla Model 3 (archives). — Rafael Ben Ari/Newscom/SIPA

Le chauffeur au volant d’un taxi électrique Tesla, qui a provoqué un accident mortel à Paris, a été mis en examen mercredi pour « homicide involontaire et blessures involontaires par véhicule terrestre à moteur » et placé sous contrôle judiciaire, a-t-on appris de source judiciaire.

La compagnie de taxis G7 a annoncé lundi mettre à l’arrêt une trentaine de véhicules électriques du même modèle que le taxi impliqué dans ce spectaculaire accident, qui a fait un mort et 19 blessés samedi selon un dernier bilan, tandis que le constructeur a écarté toute défaillance technique.

La pédale de frein est « restée bloquée »

« Mon client est vraiment très choqué par l’accident qui a été d’une particulière violence », a indiqué à l’AFP l’avocate du chauffeur, Me Sarah Saldmann. « C’est un accident pour lui, il a tout fait pour appuyer sur la pédale de frein qui est restée bloquée et parallèlement la voiture s’est emballée et a roulé excessivement vite », a-t-elle ajouté, rappelant que la voiture n’était pas équipée d’un frein à main. Le véhicule électrique a été acheté neuf « il y a trois mois » et n’avait pas présenté de difficulté jusqu’alors, selon l’avocate.

Le parquet, qui avait ouvert samedi une enquête préliminaire, a confié les investigations mercredi à des juges d’instruction. L’enquête devra déterminer, en s’appuyant notamment sur des expertises techniques, les causes de cet accident.

Une camionnette percutée

Samedi soir, le chauffeur âgé d’une cinquantaine d’années, qui n’était pas en service et qui circulait avec sa femme et ses filles, selon Me Saldmann, a perdu le contrôle de son véhicule dans le 13e arrondissement de Paris. Le taxi a percuté deux piétons, puis un conteneur à verre qui, sous le choc causé par la vitesse, a été projeté en l’air et a explosé au sol.

Le taxi a ensuite percuté un feu de signalisation, lui aussi projeté en l’air. Puis, a terminé sa course dans une camionnette en circulation au milieu du carrefour, selon le récit d’une source policière. Ce modèle de véhicule électrique n’est pas autonome, mais est équipé d’une assistance à la conduite sur autoroute qui impose de garder ses mains sur le volant et ses yeux sur la route.