Brest : Une femme jugée pour avoir abandonné les animaux de sa ferme

CRUAUTE L’association Stéphane Lamart était intervenue en février 2020 dans une ferme située à Saint-Hernin dans le centre du Finistère

Jérôme Gicquel
— 
Plusieurs dizaines d'animaux, dont des chevaux et des ânes, avaient été découverts dans une "ferme de l'horreur" dans le Finistère.
Plusieurs dizaines d'animaux, dont des chevaux et des ânes, avaient été découverts dans une "ferme de l'horreur" dans le Finistère. — The Green Valley Britanny

EDIT: A l'issue de l'audience, le tribunal de police de Brest a relaxé ce mercredi matin la prévenue, placée sous curatelle renforcée.  

Une ferme de l’horreur. Voilà ce qu’avaient découvert le 27 février 2020 les membres de l’association de protection animale Stéphane Lamart sur la commune de Saint-Hernin dans le centre du Finistère. Abandonnés par leur propriétaire, une femme hospitalisée quelques jours plus tôt, près de 70 animaux vivaient sur l’exploitation dans des conditions déplorables. Les militants avaient relevé la présence de dizaines de chiens et de chats, d’une douzaine d’équidés, de vaches, de cochons et de chèvres.

« Quand on voit la taille des sabots, on se doute que la situation ne date pas d’hier. Certains ânes et chevaux ne peuvent même plus se lever », confiait alors Stéphane Lamart, contacté par 20 Minutes. L’association avait aussitôt déposé plainte pour acte de cruauté par abandon auprès de la gendarmerie de Carhaix. Pour ces faits, la propriétaire sera jugée ce mercredi matin devant le tribunal de police de Brest.

Les animaux évacués et mis en sécurité

Sur réquisition du parquet, les membres de l’association avaient obtenu l’autorisation d’intervenir dans la ferme pour évacuer les animaux de la ferme et les mettre en sécurité. Les chiens et les chats ont depuis été confiés au refuge géré par Stéphane Lamart en Normandie tandis que les autres animaux ont été placés en famille d’accueil.