Roubaix : Une plainte pour viol visant un policier classée sans suite

ENQUETE Suite à une plainte pour viol contre un policier de Roubaix, la procureure de Lille a décidé un classement sans suite, estimant l’infraction « insuffisamment caractérisée »

20 Minutes avec AFP
— 
Illustration de la police.
Illustration de la police. — Patrick Siccoli / SIPA

La procureure de Lille a classé sans suite une plainte pour viol déposé en mars par une jeune femme visant un policier à  Roubaix, dans le Nord, a-t-on appris, jeudi, auprès du tribunal judiciaire. « Une décision de classement a été rendue, pour une infraction insuffisamment caractérisée », a indiqué le ministère public, confirmant  une information de La Voix du Nord. Une enquête de l’IGPN avait été ouverte.

« Tout est consenti »

La plaignante, âgée de 35 ans au moment des faits, avait expliqué avoir croisé le policier au commissariat de la Fosse-aux-Chênes à Roubaix, où elle était venue faire une déclaration. Selon elle, le fonctionnaire de police aurait récupéré son numéro et lui aurait ensuite écrit plusieurs SMS, jusqu’à ce qu’elle accepte de le recevoir à son domicile, où il l’aurait violée.

Le policier mis en cause, détaché pour son mandat syndical sur la métropole lilloise, avait reconnu une liaison mais contesté tout viol et toute agression, avait indiqué son avocat en mars.  « C’est elle qui a récupéré ses coordonnées et qui est entrée en contact avec lui, indiquait alors Me Emmanuel Riglaire. Il y a une liaison, mais tout est consenti. On conteste qu’il y ait eu quoi que ce soit de forcé. »