Finistère : Brimades, mises au placard… Une ancienne directrice d’hôpital condamnée pour harcèlement moral

HARCELEMENT L’ancienne directrice de l’hôpital de Lanmeur a été condamné à cinq mois de prison avec sursis

J.G. avec AFP
— 
Des soignants dans un hôpital (illustration).
Des soignants dans un hôpital (illustration). — UGO AMEZ/SIPA

Elle a fait vivre l’enfer à plusieurs agents hospitaliers pendant plusieurs années. Jugée en octobre pour harcèlement moral envers huit agents, l’ancienne directrice de  l'hôpital de Lanmeur ( Finistère) a été condamnée jeudi par le tribunal correctionnel de Brest à cinq mois d’emprisonnement avec sursis. Le tribunal, qui a suivi les réquisitions du parquet, l’a cependant uniquement condamnée pour des faits concernant quatre agents hospitaliers. Pour les quatre autres, elle a été relaxée.

Son avocat a toutefois assuré qu’un appel était envisagé dans la mesure où sa cliente « a toujours contesté » tout harcèlement. A la tête du petit centre hospitalier de 300 lits entre 2008 et 2020, cette femme de 62 ans avait tout au long de son procès « réfuté » les faits reprochés, dont les plus anciens remontent à févier 2014 et les plus récents à décembre 2020.

Suspendue à titre conservatoire en décembre 2020

Tour à tour, les victimes, dont un médecin, une pharmacienne et des cadres administratifs, étaient venues à la barre raconter les « brimades », le « dénigrement », les difficultés à avoir des retours lors des demandes de congés, les regards insistants « de la tête aux pieds » ou encore « la mise au placard » de la part de leur directrice.

Elle avait été suspendue de ses fonctions à titre conservatoire en décembre 2020 et est désormais en mission au centre hospitalier de Noyal-Pontivy (Morbihan).