Meaux : Condamné pour avoir volé les armes de son voisin grâce à une technique très spéciale

INSOLITE Cordiste de profession, il s'introduisait dans les combles puis descendait en rappel

20 Minutes avec agence
— 
Le prévenu a écopé de dix mois de prison avec sursis.
Le prévenu a écopé de dix mois de prison avec sursis. — Pixabay / AJEL

Un cambrioleur au mode opératoire plutôt étonnant vient d’être condamné par le tribunal correctionnel de  Meaux, ce lundi. Il était poursuivi pour avoir pénétré chez son voisin et lui avoir dérobé des  armes, rapporte  Le Parisien.

Le prévenu avait été interpellé le 18 août dernier sur les lieux du délit, dans un village des environs d’Esbly (Seine-et-Marne). La victime, un ancien policier devenu garde du corps, avait installé une caméra après avoir constaté le vol de certains objets, sans aucune trace d’effraction.

Dix mois de prison avec sursis

Le cambrioleur, cordiste de profession, avait réussi à s’introduire chez son voisin en creusant un trou dans le mur en parpaings qui sépare les deux habitations. Une fois dans les combles, il descendait en rappel à l’aide d’une corde pour s’emparer de son butin et repartir sans laisser de traces.

Les gendarmes avaient retrouvé chez le voleur un fusil à pompe, un lanceur de balles de défense, un gilet pare-balles ou encore une bombe lacrymogène. Face aux inquiétudes du tribunal quant à l’usage de ces armes, le prévenu a assuré en faire la collection. Il a été condamné à dix mois de prison avec sursis. Il lui est également interdit de posséder une arme pendant quinze ans et d’entrer en contact avec la victime.