Saint-Brieuc : Condamnée pour avoir blessé son fils, percuté son mari et menacé ses voisins

PROCES Elle a l'interdiction d'entrer en contact avec l'ensemble de ses victimes

20 Minutes avec agence
— 
La quinquagénaire est également condamnée à une obligation de soins.
La quinquagénaire est également condamnée à une obligation de soins. — Ezequiel_Octaviano / Pixabay

Une Guingampaise de 51 ans comparaissait mardi devant le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc ( Côtes-d’Armor). Elle a été condamnée à douze mois de prison dont sept avec sursis probatoire, comprenant une obligation de soins et une interdiction de paraître à Guingamp. Elle a également l’interdiction de contacter ses victimes, à savoir ses voisins, son fils et son ex-conjoint, rapporte Le Télégramme.

Elle nie tout

Après sa séparation avec ce dernier, la prévenue a demandé à ses voisins de signer une attestation selon laquelle l’homme la battait. Ils ont refusé. Elle leur a alors fait vivre un enfer : menaces, sonneries répétitives à leur porte, envoi de courriers…

La quinquagénaire s’en est également pris à son ex-mari en percutant sa voiture. Placée en garde à vue, elle est ensuite partie en « cavale » avec son fils de 14 ans. « Et là, dans la chambre d’hôtel, vous jetez un ordinateur à la tête du garçon », raconte la présidente du tribunal. Lors de l’audience, la prévenue a assuré que les gens mentaient et a nié les faits.