Montluçon : Détention provisoire après sa comparution immédiate pour menaces et violences

COMPARUTION IMMEDIATE Après une plainte de son ex-compagne, le mis en cause aurait cassé la porte du lieu où elle se trouvait

20 Minutes avec agence
— 
Le ministère public avait requis une peine de 30 mois de prison, dont 12 ferme.
Le ministère public avait requis une peine de 30 mois de prison, dont 12 ferme. — Pixabay / AJEL

Un homme de 28 ans a fait l’objet d’une comparution immédiate ce lundi devant le tribunal de Montluçon (Allier). Recherché suite à une plainte de son ex-compagne pour violences, il avait été interpellé dans la nuit du 1er au 2 décembre après avoir cassé la porte du domicile où s’était réfugiée la jeune femme, rapporte La Montagne.

Jugement repoussé

Le mis en cause était aussi accusé d’avoir vandalisé une voiture et proféré des menaces de mort. Il a demandé un délai pour préparer sa défense et sa requête a été acceptée. Le jugement aura donc finalement lieu le 10 janvier 2022. Ayant déjà été précédemment condamné quatre fois pour des violences, le jeune homme a été placé en détention provisoire.

Le tribunal a notamment estimé qu’un « risque de renouvellement d’une infraction » existait. Des proches du prévenu se sont par ailleurs montrés indisciplinés lors de l’audience. La victime et son avocate ont d’ailleurs dû être évacuées par la police. Des insultes et menaces ayant été proférées, elles envisagent de porter plainte.