Saint-Brieuc : Le faux coiffeur va être jugé pour avoir brûlé son client

PROCES Le client s’était vu prescrire sept jours d’ITT

20 Minutes avec agence
— 
La victime s'était rendue chez ce coiffeur avant le mariage de son cousin.
La victime s'était rendue chez ce coiffeur avant le mariage de son cousin. — jacqueline macou / Pixabay

Le tribunal de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) jugera ce mardi un individu exerçant la profession de coiffeur à  Lannion (Côtes-d’Armor) et qui avait brûlé un de ses clients en septembre 2020. Le mis en cause devra répondre de « blessures involontaires », « exécution d’un travail dissimulé » et « emploi d’un étranger non muni d’une autorisation de travail », indique Le Trégor.

L’homme est aussi accusé d'« exercice illégal d’une activité artisanale ». L’enquête avait montré que le responsable des brûlures était en fait mécanicien et n’avait passé aucun diplôme de coiffure. La victime originaire de Ploubezre ( Côtes-d'Armor) s’était rendue dans ce salon avant le mariage de son cousin car son coiffeur habituel n’était pas disponible.

Du gel et un briquet

Le mis en cause lui avait étalé sur les cheveux un gel auquel il avait ensuite mis le feu avec son briquet, un procédé utilisé par certains professionnels. Le but recherché n’avait cependant pas été atteint puisque l’opération avait brûlé la peau du client au second degré.

« Mon visage était écarlate et […] j’avais des cloques », a témoigné celui qui avait porté plainte après un séjour à l’hôpital. Sept jours d’ITT lui avaient été prescrits.