Clermont-Ferrand : Un homme hospitalisé en psychiatrie pour avoir harcelé sa voisine pendant des mois

SCHIZOPHRENIE Le prévenu était persuadé que sa victime cherchait à l’attirer

20 Minutes avec agence
— 
Le prévenu a été reconnu pénalement irresponsable.
Le prévenu a été reconnu pénalement irresponsable. — SICCOLI PATRICK/SIPA

Un homme, âgé de 41 ans, a été condamné par le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand ( Puy-de-Dôme), vendredi. Il était jugé pour avoir  harcelé et suivi sa voisine pendant plus d’un an. Une hospitalisation complète et immédiate en  psychiatrie a été ordonnée, révèle La Montagne.

Entre juillet 2020 et octobre 2021, ce père de deux enfants a passé des journées à suivre sa victime, à épier ses moindres gestes… jusqu’à venir s’asseoir à côté d’elle, au commissariat, lorsqu’elle décide de porter plainte contre lui. L’homme était persuadé que la jeune femme, par son comportement, essayait de l’attirer.

Pénalement irresponsable

Le prévenu a nié être malade, ce qu’ont contredit des examens. L’expert en psychiatrie lui a diagnostiqué une schizophrénie « se manifestant par un sentiment de persécution et une obsession pour sa voisine » .

Pour son avocat, le quadragénaire n’a jamais voulu causer de tort à la jeune femme. Les juges l’ont reconnu coupable, mais pénalement irresponsable, l’abolition de son discernement ayant été retenu.