Brest : Leur fils violait ses deux soeurs, ils ne l'avaient pas dénoncé

TRIBUNAL JUDICIAIRE Les parents avaient puni leur fils en l'obligeant à « faire des lignes »

20 Minutes avec agence
— 
Le ministère public avait requis une peine de 30 mois de prison, dont 12 ferme.
Le ministère public avait requis une peine de 30 mois de prison, dont 12 ferme. — Pixabay / AJEL

Une femme de 46 ans et son mari de 50 ans ont été, chacun, condamnés à un an de prison avec sursis par le tribunal judiciaire de Brest ( Finistère) ce jeudi. Ils ont été reconnus coupables de ne pas avoir dénoncé les multiples viols commis par leur fils sur ses deux sœurs. Le ministère public avait requis un an d’incarcération ferme pour chaque parent, rapporte Le Télégramme.

Parole libérée à l’école

L’avocat des mis en cause a, quant à lui, expliqué que ses clients avaient été dépassés par les viols. L’une des jeunes victimes avait évoqué à l’école les agissements de son frère. Elle avait raconté que leurs parents avaient eu connaissance des faits et avaient réprimandé leur fils. Celui-ci avait été puni et avait notamment été forcé à « faire des lignes ».

L’avocate d’une des deux filles de la famille, partie civile, a appelé de ses vœux une prise en charge sociale et un soutien de tous les membres du foyer. Après sa condamnation par le tribunal pour enfants, l’auteur des viols a été placé.