Bayonne : Le procès des surfeurs trafiquants de drogue reporté

COMPARUTION IMMEDIATE Les prévenus évoluaient dans le milieu local du surf

20 Minutes avec agence
— 
3 kg d'herbe et 200 pilules d'ecstasy avaient été saisis.
3 kg d'herbe et 200 pilules d'ecstasy avaient été saisis. — SIPA PRESS

Quatre hommes de 21 ans évoluant dans le milieu du surf étaient jugés en comparution immédiate ce lundi à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques). Ils devaient s’expliquer sur leur implication dans un trafic de drogue récemment démantelé à Biarritz ( Pyrénées-Atlantiques). Les enquêteurs avaient mis la main sur 3 kg d’herbe et 200 cachets d’ecstasy.

Un mineur avait également été interpellé. Il sera convoqué en janvier par le juge des enfants, rapporte Sud-Ouest. Selon les éléments recueillis par l’enquête, trois des mis en cause ne participaient au trafic que pour se procurer des stupéfiants pour leur consommation personnelle.

2.000 euros de profit hebdomadaire

L’un d’eux n’était pas consommateur. Deux autres ont assuré avoir commencé une démarche de soins. Le quatrième, suspecté d’être à la tête du réseau, a été placé en détention provisoire. Il aurait gagné jusqu’à 2.000 euros par semaine avec ce trafic.

Deux des quatre prévenus ont réclamé plus de temps pour préparer leur défense. Leur requête a été acceptée, repoussant le procès des quatre hommes au 6 janvier 2022. En attendant, le principal suspect restera en détention provisoire.