Brest : Accusé d’avoir détourné de l’argent pour acheter des jeux de hasard, il est relaxé

TRIBUNAL JUDICIAIRE L'employé du buraliste était accusé d'avoir détourné l'argent de la vente de cigarettes pour acheter des jeux

20 Minutes avec agence
— 
Une incohérence dans les stocks aurait mis la puce à l’oreille du patron du mis en cause.
Une incohérence dans les stocks aurait mis la puce à l’oreille du patron du mis en cause. — M.Libert/20 Minutes

Le tribunal judiciaire de Brest (Finistère) a prononcé ce lundi la relaxe d’un homme de 37 ans accusé d’escroquerie. L’employé d’un bar tabac était accusé d’avoir détourné de l’argent utilisé ensuite pour s’acheter des jeux de hasard.

Son patron avait porté plainte après avoir découvert une incohérence dans ses stocks, raconte Le Télégramme. Le mis en cause a assuré que son employeur tenait une caisse noire.

Malversations forcées

Il a aussi expliqué ne pas avoir pu refuser les ordres de son patron. Pour s’adonner à moindre coût aux jeux vendus sur place, le trentenaire aurait enregistré l’argent provenant de la vente de cigarettes comme des achats de jeux. Il en aurait ensuite lui-même profité, a affirmé le président.

L’avocat de l’employé a estimé que les preuves contre son client étaient insuffisantes pour caractériser une escroquerie et fournies intégralement par le plaignant. Celui-ci faisait état d’un préjudice de 38.000 euros entre 2018 et 2020 mais le chiffre avait par la suite été réévalué à 25.000 euros.