Meaux: Ils auraient voulu acheter une prostituée pour 800 euros, leur procès est reporté

TRIBUNAL CORRECTIONNEL Les deux hommes connus de la justice et la femme ont été placés en détention provisoire

20 Minutes avec agence
— 
Les deux prévenus seront finalement jugés en janvier 2022.
Les deux prévenus seront finalement jugés en janvier 2022. — © Clément Follain / 20 Minutes

Trois personnes devaient être jugées en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Meaux (Seine-et-Marne) ce lundi. Elles étaient accusées de proxénétisme aggravé par la pluralité de victimes et de tentative de traite d’être humain commise en échange d’une rémunération. Les prévenus ont demandé un délai pour leur défense et l’audience a été renvoyée à début janvier 2022, rapporte Le Parisien.

Les deux hommes et la femme ont été incarcérés en attendant. Les premiers sont soupçonnés d’avoir projeté d’acheter une prostituée pour 800 euros. Ils auraient également favorisé la prostitution de deux filles de 12 et 14 ans dans des hôtels franciliens.

Une affaire « gravissime »

Ces deux prévenus étaient déjà connus de la justice. La troisième est une aide-soignante diplômée et animatrice dans une école maternelle âgée de 21 ans.

« En vingt ans de carrière, je n’ai eu à traiter cette infraction [de traite d’être humain] que deux fois. C’est gravissime », a commenté la présidente du tribunal. Selon le parquet, d’autres victimes pourraient être identifiées dans cette affaire.