Toulouse: Celui qui avait fourni une arme à Merah repart en prison pour trois mois

RECHUTE Fettah Malki, interpellé la semaine dernière dans son quartier des Izards, a violé son assignation à résidence

H.M.
— 
Le palais de justice de Toulouse. Illustration.
Le palais de justice de Toulouse. Illustration. — FrŽdŽric Scheiber/20MINUTES

Retour en cellule pour Fettah Malki, l’ami d’enfance de Mohamed Merah. Celui qui a purgé sa peine de dix ans pour avoir fourni un pistolet-mitrailleur au « tueur au scooter » a été condamné lundi à trois mois de prison ferme pour par le tribunal correctionnel de Toulouse, et directement écroué à la maison d'arrêt de Seysses, pour avoir transgressé son assignation à résidence.

La police l’avait arrêté dans la soirée du mardi 16 novembre aux Izards alors qu’il rendait visite à ses proches.

Procédure d’expulsion vers l’Algérie

Fettah Malki, 39 ans, est sorti de prison en août. Etant d’origine algérienne, le ministère de l’Intérieur a demandé son expulsion dès cet été. Mais ses avocats contestent la procédure devant le tribunal administratif, d’où son passage par le centre de rétention de Cornebarrieu puis son assignation à résidence.

En 2020, la Cour d’assises spéciale de Paris a condamné en appel Abdelkader Merah, le frère du terroriste, à trente ans de réclusion criminelle pour sa complicité dans les tueries de Toulouse et Montauban. Elle n’a pas retenu l’association de malfaiteurs terroristes à l’encontre de Fettah Malki, qui a toujours nié avoir eu connaissance des desseins meurtriers de son ami.