Clermont-Ferrand : Un policier condamné pour avoir frappé un homme au commissariat

VIOLENCE Après un classement sans suite de la plainte et un non-lieu, le gardien de la paix a finalement été condamné

20 Minutes avec agence
— 
Condamné à trois mois de prison avec sursis, le prévenu va faire appel.
Condamné à trois mois de prison avec sursis, le prévenu va faire appel. — SYSPEO/SIPA

Un gardien de la paix de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) a été condamné à trois mois de prison avec sursis ce vendredi. En septembre 2011, il avait fait usage de la violence sur un homme placé en cellule de dégrisement, révèle La Montagne.

Cette affaire, vieille de 10 ans, avait en premier lieu abouti à un classement sans suite puis à un non-lieu. Mais le plaignant, déterminé, avait, ensuite, porté le dossier en appel devant la chambre de l’instruction de Riom. Les magistrats de l’époque avaient demandé au tribunal d’examiner une nouvelle fois cette affaire après avoir vu les images de vidéosurveillance.

Le policier va faire appel

D’après le plaignant, le policier l’a fait sortir de sa cellule et lui a donné un coup de poing avant de le projeter violemment dans la pièce. Une version qui colle avec les images de vidéosurveillance. « On voit deux poussées successives, dont un coup au visage, pas nécessaire », a indiqué la chambre de l’instruction, citée par le journal local.

Pour le tribunal, le fonctionnaire de police est bien coupable. Face à cette condamnation, le gardien de la paix a décidé de faire appel de la décision.