Rennes : Cannabis, héroïne, armes à feu, billets… Condamnations après un gros coup de filet anti-stups de la gendarmerie

TRAFIC Huit suspects ont été interpellées mardi à Rennes et à Saint-Quentin. Six d'entre eux ont été condamnés dès la fin de semaine

F.B.
— 
Saisie des gendarmes d'Ille-et-Vilaine
Saisie des gendarmes d'Ille-et-Vilaine — Gendarmerie nationale

L’enquête, qui a duré plusieurs mois, a porté ses fruits. Huit personnes ont été interpellées mardi dernier en régions Bretagne et Hauts-de-France dans le cadre d’une opération de lutte contre un trafic de stupéfiants mobilisant près de 70 gendarmes, rapporte la gendarmerie d'Ille-et-Vilaine.

Les perquisitions menées à Rennes et dans la ville de Saint-Quentin (Aisne) ont abouti à d’importantes saisies : 12 kg de résine de cannabis, 336 g d’héroïne, mais aussi 10.000 euros en espèces et plusieurs armes à feu.

La justice n’a pas traîné. Six des huit suspects ont été condamnés dès vendredi à des peines allant de 18 mois à 30 mois de prison selon la procédure de comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité. Deux autres membres du réseau seront jugés ultérieurement par le tribunal correctionnel de Rennes. En attendant, ils ont été placés en détention provisoire.