Affaire Hélène Pastor : Le gendre de la milliardaire monégasque condamné à la perpétuité en appel

VERDICT Wojciech Janowski a été condamné pour avoir commandité l’assassinat de sa belle-mère et de son majordome égyptien en 2014 à Nice

20 Minutes avec AFP
— 
Wojciech Janowski, lors de son procès en première instance en septembre 2018
Wojciech Janowski, lors de son procès en première instance en septembre 2018 — AFP

Le même verdict. Comme en première instance. Ce vendredi, après quatre semaines de procès, le gendre de la milliardaire monégasque Hélène Pastor, Wojciech Janowski, a été condamné en appel à la réclusion criminelle à perpétuité pour avoir commandité l’assassinat de sa belle-mère et de son majordome égyptien en 2014 à Nice.

En revanche, la cour d’assises d’appel des Bouches-du-Rhône n’a pas prononcé de peine de sûretécontre l'ex-consul honoraire de Pologne à Monaco, âgé de 72 ans. « Que Janowski plaide coupable ou non coupable il est condamné à la réclusion criminelle à perpétuité. Alors vous imaginez bien que pour nous, le combat n’est pas terminé », a réagi son avocat Me Jean-Jacques Campana en annonçant un pourvoi en cassation.

« Justice a été rendue et bien rendue »

Les auteurs des faits, le tireur et le guetteur, ont également été de nouveau condamnés à la perpétuité. Pascal Dauriac, l’ex-coach sportif de Wojciech Janowski, a lui vu sa peine réduite de huit ans par rapport au premier procès, à 22 ans de prison.

Ce dernier a toujours reconnu sa participation dans l’organisation du guet-apens mortel et a demandé « pardon » aux familles d’Hélène Pastor et du majordome égyptien Mohamed Darwich lors du procès. « Justice a été rendue et bien rendue », a réagi Me Jean-Robert Phung, avocat de Pascal Dauriac, précisant qu'il ne ferait pas appel.

Enfin, Omer Lohore, soupçonné d’avoir joué l’entremetteur entre le guetteur et le tireur, acquitté en première instance, n’est cette fois-ci pas ressorti libre de la cour d’appel, condamné à une peine de six ans d’emprisonnement.