20 Minutes : Actualités et infos en direct
PROCESDes amendes pour les deux jeunes qui avaient escaladé le Mont-Saint-Michel

Mont-Saint-Michel : Des amendes pour les deux jeunes qui avaient escaladé l’abbaye

PROCESDeux complices qui avaient filmé la scène ont déjà été condamnés en septembre
Illustration du Mont-Saint-Michel.
Illustration du Mont-Saint-Michel.  - DAMIEN MEYER / AFP / AFP
Jérôme Gicquel

J.G. avec AFP

Escalader le Mont-Saint-Michel, comme tout monument historique, est dangereux mais aussi interdit. Pour avoir voulu jouer aux Yamakasi le 27 février, deux hommes de 21 et 23 ans ont été condamnés lundi à 800 euros d’amende, dont 400 euros avec sursis, par le tribunal de police de Coutances dans la Manche.

Les deux prévenus, qui ne se connaissaient pas, s’étaient retrouvés via le réseau social Instagram. Ils ont été condamnés pour intrusion non autorisée dans un lieu historique ou culturel, une infraction punie d’une peine d’amende pouvant aller jusqu’à 1.500 euros. Ils devront aussi verser 1 euro symbolique à l’association des monuments historiques.

Ils étaient montés sur le toit avant d’escalader la flèche

Julien, un couvreur de 21 ans du Maine-et-Loire, a affirmé à l’audience avoir « beaucoup de respect pour les monuments historiques » et ne pas savoir qu’il était interdit de grimper sur l’échafaudage puis sur l’abbaye elle-même. Jamais venu au Mont-Saint-Michel auparavant, Esteban, étudiant parisien en informatique de 23 ans, a lui expliqué qu’il vivait alors très mal le confinement et la solitude des cours à distance et avoir profité de l’occasion pour « voir du monde ».

Se disant désolés, les deux jeunes ont présenté leurs excuses à l’audience. Ils s’étaient aidés d’un échafaudage pour monter sur le toit de l’abbaye, avant d’escalader la flèche. Deux complices qui filmaient la scène avec un drone avaient été condamnés fin septembre à des amendes de 2.000 et 4.000 euros.

Sujets liés