Annecy : Deux ans de prison ferme pour le moniteur de camp de vacances pédocriminel

PROCES L'individu dénoncé par une de ses victimes a reconnu une aggravation des faits avec le temps

20 Minutes avec agence
— 
La justice a assorti la peine de prison d'une interdiction de travailler avec des mineurs.
La justice a assorti la peine de prison d'une interdiction de travailler avec des mineurs. — Pixabay

Un homme de 30 ans comparaissait ce vendredi devant le tribunal judiciaire d’Annecy (Haute-Savoie). Il devait notamment répondre d’accusations de détention d’images pédopornographiques, corruption de mineurs et agressions sexuelles. Les faits se sont déroulés à Thônes et La Clusaz (Haute-Savoie), ainsi qu’à Frasne (Doubs), entre 2013 et 2018, rapporte Le Dauphiné Libéré.

Les enfants encadrés dans des camps de vacances étaient âgés de 9 à 11 ans. Au tribunal, le prévenu a reconnu une graduation dans les faits : d’abord la consultation d’images pédopornographiques à partir de 2013 puis, en 2017, la corruption de mineurs lors d’un camp.

Des scènes filmées

« Le “mono” a expliqué plein de choses sur la sexualité et a acheté des préservatifs pour nous expliquer le fonctionnement. J’étais gêné car il entrait trop dans les détails », a témoigné un jeune. Le prévenu avait demandé à un jeune garçon de lui montrer ses parties intimes après des attouchements. En 2018, il avait également inventé un jeu à la fin duquel il aidait les jeunes garçons à se doucher longuement en filmant la scène.

L’homme dénoncé par une de ses victimes a été condamné à cinq ans de prison, dont trois avec sursis, et à un suivi sociojudiciaire de sept ans. Ses deux ans ferme pourront être effectués sous bracelet électronique. Il ne pourra exercer d’activité avec des mineurs et devra se soumettre à des soins.