Orléans : Une infirmière accusée de fraude et sa maître-chanteuse présumée jugées ensemble

MISE EN CAUSE ET VICTIME L'une est suspectée d'avoir détourné un million d'euros et l'autre de lui avoir extorqué 270.000 euros

20 Minutes avec agence
— 
Le tribunal correctionnel d'Orléans rendra son verdict le 6 janvier 2022.
Le tribunal correctionnel d'Orléans rendra son verdict le 6 janvier 2022. — SICCOLI PATRICK/SIPA

Deux femmes ont comparu devant le tribunal correctionnel d’Orléans (Loiret) ce jeudi. Entre 2012 et 2016, la première, une infirmière, aurait escroqué près d’un million d’euros à quatre Caisses primaires d’assurance maladie en facturant de façon abusive de nombreux frais.

Dans un même temps, la seconde prévenue aurait, à partir de 2013, extorqué 270.000 euros à l’infirmière.

Une fausse condamnation

Ce chantage aurait démarré car l’infirmière avait été accusée par la belle-mère de la seconde prévenue de lui avoir volé 60 euros, rapporte La République du Centre. « Je n’ai pas voulu payer, et elle m’a présenté un papier du tribunal disant que j’avais été condamnée à payer 700 euros par mois », a expliqué la soignante. Petit à petit, les sommes demandées avaient augmenté, la femme affirmant par ailleurs son emprise par des menaces et des visites nocturnes.

Lors de l’audience à Orléans, la maître-chanteuse présumée a minimisé les faits. « J’ai menacé d’en parler à son mari, mais je ne l’aurais jamais fait », a-t-elle ainsi affirmé, tout en indiquant, sans preuve, qu’elle aurait rendu une partie des sommes perçues. Le procureur a finalement requis deux ans de prison, dont un ferme, contre elle, et trois ans de prison, dont un ferme, contre l’infirmière. Le délibéré sera rendu le 6 janvier 2022.