Moulins : Condamné pour refus de port du masque et insultes envers la police et les contrôleurs SNCF

PASSAGER RECALCITRANT Une contrôleuse avait demandé trois fois au mis en cause de porter un masque de protection contre le coronavirus

20 Minutes avec agence
— 
Le prévenu a expliqué qu'un pansement à la tête l'empêchait de porter un masque de protection.
Le prévenu a expliqué qu'un pansement à la tête l'empêchait de porter un masque de protection. — Mourad Allili / Sipa

Le tribunal correctionnel de Moulins (Allier) a condamné ce mercredi un homme de 33 ans à quatre mois de prison ferme pour « outrage ». Le jeune homme était accusé d’avoir insulté des contrôleurs de la SNCF et des policiers en mai 2021 à la gare de Moulins. Les forces de l’ordre s’étaient rendues sur place après que le mis en cause et un autre individu avaient refusé de communiquer leur identité aux agents, raconte La Montagne.

Tout avait commencé quand le prévenu, voyageant à bord d’un train venant de Paris, avait refusé de porter un masque de protection contre le Covid-19. Une contrôleuse lui avait demandé à trois reprises de mettre l’accessoire. Un autre agent, arrivé dans la rame à Nevers (Nièvre) a été visé par de violentes insultes.

Un pansement rendant impossible le port du masque ?

Partie civile, il a indiqué au tribunal que le passager récalcitrant était entouré de dizaines de canettes de bière. Le troisième refus du port du masque de la part du mis en cause a entraîné l’appel à la police, a aussi témoigné le contrôleur de la SNCF.

« J’avais une plaie à la tête, a de son côté expliqué le trentenaire. Le pansement m’empêchait de faire tenir le masque, mais on ne m’a pas permis de m’expliquer. »