Nice : Six mois de prison ferme pour un manifestant anti-pass qui a mis cinq policiers à terre

DECISION Il voulait s'introduire dans le centre commercial TNL, à l'est de la ville

E.M.
— 
Le manifestant a voulu s'introduire dans le centre commercial en passant par le McDonald's (Illustration).
Le manifestant a voulu s'introduire dans le centre commercial en passant par le McDonald's (Illustration). — Syspeo / Sipa

Le tribunal correctionnel de Nice a condamné, mercredi après-midi, un homme de 24 ans à six mois de prison ferme et six autres de sursis probatoire ainsi qu’une interdiction de manifester pendant trois ans, a indiqué à 20 Minutes, Xavier Bonhomme, procureur de la République de Nice confirmant une information de Nice-Matin. Ce Niçois, anti- pass sanitaire, s’en est pris à cinq policiers, dont leur responsable, lors de la manifestation du 11 septembre.

Selon le quotidien, l’individu a voulu franchir le barrage des forces de l’ordre pour s’introduire dans le centre commercial TNL, avec un autre manifestant de 17 ans qui sera lui, devant le juge des enfants. Pour arriver à ses fins, l’homme bouscule la commissaire divisionnaire, Hélène Pedoya, responsable du dispositif de sécurité ce jour-là, et lui donne des coups de coude. D’autres policiers arrivent pour l’interpeller, il leur donne aussi des coups à l’abdomen et des balayettes. « Il a mis par terre quatre fonctionnaires de police ! », s’est exclamée leur avocate, Me Emilie Farrugia, comme le rapporte le journal local.

Lors de l’audience, le jeune homme, qui avait jusqu’ici un casier judiciaire vierge, s’est excusé. Pour son avocate, Me Virginie Parriaux, « dans le feu de l’action, il a eu du mal à avoir le discernement nécessaire pour s’arrêter ». Le tribunal a également prononcé l’obligation de se soigner et d’indemniser les victimes.