Pas-de-Calais : Une bande de jeunes braqueurs de bureaux de tabac sous les verrous

ENQUETE La police a interpellé plusieurs individus soupçonnés de nombreux vols à main armée dans des commerces du Nord et du Pas-de-Calais

Mikaël Libert
— 
Illustration d'un véhicule banalisé de la police.
Illustration d'un véhicule banalisé de la police. — C. Allain / 20 Minutes
  • Quatre jeunes de la région de Lens seront jugés pour une série de vols avec effraction commis en janvier et février 2020.
  • Tous ces vols ont été perpétrés à l’aide de voitures dérobées lors d’un home jacking chez un particulier de la banlieue lilloise.
  • Les malfaiteurs ont été interpellés grâce à un travail minutieux de la police scientifique sur deux des trois véhicules volés.

Les policiers du Nord ont mis un terme aux activités d’une bande de voleurs spécialisés dans les bureaux de tabac, a-t-on appris ce mercredi auprès du parquet de Lille. Quatre mis en cause ont été placés en détention provisoire dans l’attente de leur jugement.

Leur perte, les suspects l’ont signée il y a presque deux ans, lorsqu’ils ont dérobé les véhicules d’un particulier habitant à Wattignies, près de Lille. Le 20 janvier 2020, quatre personnes vêtues de noir, cagoulées et portant des gants, ont fait irruption au domicile de la victime en forçant la porte à l’aide d’un pied-de-biche. Les voleurs l’ont attachée avant de s’emparer des clés de trois voitures de forte cylindrée et de prendre la fuite à leur bord.

De précieux indices recueillis dans les voitures

Ce sont ces mêmes voitures qui ont été impliquées dans des vols avec effraction et des tentatives de vols avec effraction au cours des mois de janvier et février de la même année. Les malfrats visaient principalement des bureaux de tabac situés dans le Nord et le Pas-de-Calais, assure la procureure de Lille, Carole Etienne.

Quelque temps plus tard, deux des trois voitures dérobées à Wattignies ont été retrouvées par la police en Belgique. Une mine d’indices pour les fonctionnaires de la police technique et scientifique. Après plusieurs mois d’investigation, cinq individus ont pu être identifiés. Tous étaient âgés d’une vingtaine d’années et habitaient aux alentours de Lens, dans le Pas-de-Calais.

Le 20 octobre dernier, une opération menée en simultané a permis l’interpellation de tous les suspects. Après trois jours de garde à vue, l’un a été mis hors de cause. Les quatre autres ont été déférés devant le parquet de Lille. Ils seront jugés le 18 novembre par le tribunal correctionnel de Lille pour une quinzaine de vols en bande organisée. Trois ont été placés en détention provisoire et le dernier libéré sous contrôle judiciaire.