Montbéliard : un jeune homme condamné pour des tirs de mortiers d'artifice sur les CRS

MEA CULPA Ses excuses n’ont pas convaincu. Agé de 23 ans, il a écopé de 18 mois de prison ferme

T.G.
Un mortier d'artifice (illustration).
Un mortier d'artifice (illustration). — Moises Castillo/AP/SIPA

Les faits remontent au vendredi 29 octobre à Audincourt, dans le Doubs. Ce soir-là, les policiers essuient, comme souvent, des jets de projectile. Et ils ont aussi été l’objet de tirs de mortiers d’artifice. Interpellé pour ce dernier acte, un jeune homme de 23 ans était jugé mardi devant le tribunal de Montbéliard.

« Je n’ai pas visé les CRS. J’avais bu. On m’a donné des artifices. Je les ai tirés bêtement. Je regrette et veux bien payer pour cela, mais au prix de ma liberté », s’est défendu le prévenu selon France Bleu Belfort Montbéliard. Le procureur a été peu sensible à cette confession et a requis vingt-quatre mois d’emprisonnement. « Les artifices sont des armes », a-t-il plaidé. L’individu a finalement été condamné à dix-huit mois de prison ferme. « On a voulu en faire un exemple », a dénoncé son avocat.