Nantes : Un gros trafic de drogue entre l'Espagne et l'Ouest de la France démantelé

STUPEFIANTS Près de 250 kg de résine de cannabis ont été saisis ces derniers mois

J.U.
— 
Illustration d'une saisie de résine de cannabis.
Illustration d'une saisie de résine de cannabis. — Sébastien Ortola / 20 Minutes

Quatre suspects se trouvent désormais en détention provisoire, trois en France et un en Espagne. Jeudi soir, la gendarmerie a annoncé avoir démantelé un important trafic de stupéfiants entre les deux pays, « plus précisément entre Malaga et Nantes », grâce à la collaboration des forces de l’ordre de part et d’autre de la frontière. « Au total, en plusieurs opérations, ce sont 92 kg de résine de cannabis qui sont saisis en France, pour une valeur marchande de 460.000 euros et 150 kg de résine de cannabis ainsi que plus de 130.000 euros en numéraire en Espagne », indique la gendarmerie.

C’est au mois de mars 2021 que les enquêteurs ont découvert l’existence de ce réseau, après une première prise de 62 kg de résine de cannabis en Vendée par les agents de la douane de Nantes. Plusieurs convois de stupéfiants ont ensuite été saisis entre mai et septembre, impliquant notamment des ressortissants français installés à Malaga.

Un mode opératoire « éprouvé »

« Le réseau organisait l’importation depuis l’Espagne vers l’Ouest de la France (arc Vendée-Bretagne) selon un mode opératoire éprouvé, par voie routière en multipliant les trajets avec des véhicules « ouvreurs » et des véhicules « porteurs », précise la gendarmerie.

Les produits stupéfiants étaient soigneusement dissimulés dans des caches particulièrement astucieuses, les rendant quasi indétectables ».