Orléans : Un an de prison pour de fausses ordonnances de médicaments envoyés au Congo

COMPARUTION IMMEDIATE Le mis en cause a affirmé que son trafic avait pour but de permettre aux habitants pauvres du Congo de se soigner

20 Minutes avec agence
— 
Une pharmacienne a eu des doutes face à une prescription de médicaments incompatibles entre eux.
Une pharmacienne a eu des doutes face à une prescription de médicaments incompatibles entre eux. — Alexandre GELEBART/20MINUTES

Le tribunal d’Orléans (Loiret) a reconnu coupable ce mercredi un homme de 35 ans d’avoir volé des ordonnances utilisées par la suite pour acheter plus de 5.100 euros de médicaments. L’individu qui envoyait au Congo les traitements ainsi acquis a aussi été condamné pour « exercice illégal de la profession de pharmacien ». Il a écopé d’une amende de 2.000 euros et d’une peine d’un an de prison, rapporte La République du Centre.

Le trentenaire originaire du Congo avait déjà dû payer une amende pour un délit similaire en janvier dernier. A l’issue de ce nouveau jugement délivré dans le cadre d’une comparution immédiate, il a été maintenu en détention. Le mis en cause a expliqué avoir voulu « aider la population pauvre » de son pays d’origine.

Une pharmacienne étonnée par une prescription

L’homme a expliqué que son trafic lui avait rapporté moins de 2.000 euros. Ses activités illégales ont été mises au jour le 14 octobre dernier à l’occasion d’une visite du mis en cause dans une pharmacie.

L’individu a présenté une ordonnance concernant des médicaments jugés incompatibles entre eux par la pharmacienne. Celle-ci a alors contacté le médecin à l’origine de la prescription, qui lui a indiqué qu’il s’était fait voler un carnet d’ordonnances.