Annecy : Prison avec sursis pour un cafetier et sa serveuse auteurs de violences en réunion

BAGARRE Le dirigeant du bar-restaurant devra payer une contravention et indemniser les victimes

20 Minutes avec agence
— 
L'un des mis en cause était jugé pour une deuxième affaire de violence le même jour.
L'un des mis en cause était jugé pour une deuxième affaire de violence le même jour. — B. Colin / 20 Minutes

Le patron d'un bar de La Clusaz (Haute-Savoie) et une serveuse de l'établissement comparaissaient ce lundi devant le tribunal judiciaire d’ Annecy. Ils étaient accusés d'avoir commis des violences en réunion dans le café-restaurant le soir du 10 janvier 2020, rapporte Le Dauphiné Libéré.

L'homme a été condamné à six mois de prison avec sursis et son employée à trois mois avec sursis.

Le cafetier a réfuté les accusations

Le dirigeant devra par ailleurs régler une contravention de 300 euros et verser 1.800 euros de dédommagement aux victimes. Ces dernières participaient à un séminaire dans l'établissement au moment des faits. L'une a affirmé avoir « pris un coup de poing gratuitement ». Une autre a témoigné que « le patron voulait [lui] arracher la tête ». Le mis en cause a nié mais a reconnu avoir insulté les clients.

Il a expliqué avoir refusé de servir les plaignants car ils avaient trop bu et refusé l'accès aux toilettes à l'un d'eux. Les clients seraient alors devenus violents, a raconté le cafetier. Ce dernier était par ailleurs jugé le même jour pour « violence ayant entraîné une ITT inférieure à huit jours » dans le cadre de faits remontant à février 2020.