Colmar : Prison avec sursis pour deux ex-caissières ayant reconnu le détournement de 160.000 euros

GRANDE DISTRIBUTION L'ex-responsable de caisse et son adjointe comparaissaient devant le tribunal de Colmar dans le cadre d'une reconnaissance préalable de culpabilité

20 Minutes avec agence
— 
La responsable de caisse et son adjointe avaient été mises à pied en février 2021 puis licenciées.
La responsable de caisse et son adjointe avaient été mises à pied en février 2021 puis licenciées. — ROBIN LETELLIER/SIPA

Le tribunal de Colmar (Haut-Rhin) a condamné de lundi deux anciennes caissières de supermarché à six mois de prison avec sursis chacune. Les deux mises en cause âgées d’une cinquantaine d’années comparaissaient dans le cadre d’une reconnaissance préalable de culpabilité. Elles avaient avoué avoir dérobé 160.000 euros dans les caisses du magasin Leclerc de l’Orangerie à Colmar, indique L'Alsace.

Les détournements auraient commencé en 2013 et se seraient arrêtés quand les agissements des voleuses ont été découverts en février 2021. La direction du magasin a alors mis à pied la responsable de caisse et son adjointe. Une plainte a été déposée par Leclerc le mois suivant et les salariées ont été licenciées. Les quinquagénaires ont été interpellées le 11 mai avant d’être mises en garde à vue. Deux de leurs proches, un temps inquiétés, ont été disculpés.

Un détournement à l’ampleur encore incertaine

Les caissières accusées de « vols aggravés » avaient été rapidement libérées et ont comparu libres devant la justice. Une prochaine audience sur intérêts civils devra déterminer le montant de l’indemnisation due par les condamnées.

Les responsables de l’hypermarché de Colmar ont estimé que le préjudice réel dépassait largement le montant reconnu par les anciennes employées.