Alpes-Maritimes : Cédric Herrou gagne le procès contre son voisin qui lui avait coupé l’accès à sa propriété

DÉCISION L’agriculteur militant et fondateur d’Emmaüs Roya avait saisi le tribunal administratif la semaine dernière

E.M.
Cédric Herrou à Nice (Archives)
Cédric Herrou à Nice (Archives) — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

Mercredi, le tribunal administratif de Nice a ordonné à Rafaël Hernandez de rétablir l’accès à la propriété de Cédric Herrou, figure médiatique de l’aide aux migrants, indique Nice-Matin. La semaine dernière, l’agriculteur et fondateur d’Emmaüs Roya avait saisi la justice après plus d’une dizaine de jours sans pouvoir utiliser le chemin qui lui permettait d’accéder à sa maison, son exploitation et aux logements des compagnons. Ses voisins, propriétaires de la parcelle, avaient monté un mur à l’entrée de ce chemin.

La décision de justice précise que le couple devra verser « 100 euros par jour de retard passé le délai de huit jours à compter de la présente ordonnance ». Si ce n’est pas fait, Cédric Herrou et son association seront « autorisés […] à rétablir eux-mêmes le chemin d’accès aux frais » des époux. Ils sont également condamnés à rembourser les frais des trois procès-verbaux d’huissier.

L’agriculteur avait déjà saisi la justice en 2005 pour ce même problème, rappelle le quotidien local. À l’époque, le tribunal de Nice lui avait donné raison mais la cour d’appel d’Aix-en-Provence avait déclaré, douze ans plus tard, l’irrecevabilité de sa requête. Sans recours, l’ancien voisin avait, lui aussi, fabriqué un mur et grillagé l’accès. Quand le couple Hernandez a racheté la parcelle en question en 2019, il a accepté que Cédric Herrou puisse passer par ce sentier avec son tracteur. La relation s’est ensuite détériorée.